AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mon Premier Roman (début)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Clad
Ras la coquille ma Face de Piaf
Ras la coquille ma Face de Piaf
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2621
Age : 26
Localisation : Isère
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Mon Premier Roman (début)   Sam 12 Mar - 20:57

Bon, je voulais vous demander comment que je fais pour mettre mon roman (plus tard, je ferais peut-être écrivain ! ) Donc, je pose tout le texte ici ? Very Happy

Merci d'avance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CC
On me dit : Oui Chef !
On me dit : Oui Chef !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 72912
Age : 52
Localisation : Essonne - 91
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: Mon Premier Roman (début)   Sam 12 Mar - 20:58

P't'être pas tout d'un coup... tongue
Mais au fur et à mesure
Je te promets de tout lire... I love you

_________________

«Il te restera toujours tes rêves pour réinventer le monde que l’on t’a confisqué.»

Yasmina Khadra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore
On me dit : Oui Chef !
On me dit : Oui Chef !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7982
Age : 28
Localisation : Orsay
Date d'inscription : 07/03/2005

MessageSujet: Re: Mon Premier Roman (début)   Sam 12 Mar - 20:59

PAs tout en même temps, mais tu peux. Au moins, là je le lirai...

_________________


Lilly, moi aussi je t'adore !!!


Dernière édition par le Sam 12 Mar - 21:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lauriane91.bloxode.com/
Clad
Ras la coquille ma Face de Piaf
Ras la coquille ma Face de Piaf
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2621
Age : 26
Localisation : Isère
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: Mon Premier Roman (début)   Sam 12 Mar - 20:59

Bon, comme j'ai pas d'autres moyens, sorry de prendre de la place !

RingMaster




Le 1er Janvier 2004, à Port-Hal, Karter doit partir au lycée qui recrute de 15 à 24 ans. Karter est assez mignon, avec une coiffure plutôt excentrique jaune. Il n’a pas de famille, ni d’amis. Il a 22 ans.
C’est une journée banale, comme toutes les autres ; mais lorsque que Karter retourne dans sa chambre après les cours, il y a quelque chose d’étrange : un colis est placé sur son lit…

« Un colis ? Qui aurait bien pu m’en envoyer un ? » pensa Karter.

Le colis était de couleur marron, sans étiquette visible. Il mit le colis sans dessus-dessous, espérant trouver d’où il venait. Mais il en eut vite marre de chercher quelque chose qu’il ne trouverait peut-être jamais… Il ouvrit le colis soigneusement, sûrement car c’était le premier qu’il recevait de sa longue vie si ennuyeuse. Il ouvrit le carton qui se trouvait à l’intérieur du papier, et fut étonné de voir de quoi il était composé. A l’intérieur, un rendez-vous menant à la ville voisine, un anneau en or, des cartes et un Cardisk. Sur les cartes, il y avait une illustration et son nom. Par exemple, la première carte était : la Carte du Vol, avec des ailes dessinées, accrochées à une ombre. Le Cardisk servait à placer les, ou plutôt la carte que l’Elu avait choisit. Un bouton d’allumage (Vert) et un bouton d’arrêt (Rouge) étaient présents. Il s’accrochait au bras. Karter s’empressa de mettre le Cardisk, ainsi que l’anneau. Celui-ci scintilla fortement faisant apparaître deux yeux sur le Cardisk…


A Shelburn, Shimeira est très mystérieuse. Elle ne parle pas souvent, et surtout pas d’elle ! Elle a de très beaux yeux noirs, et de beaux cheveux ténébreux. Sa coiffure est faite d’un petit chignon, où descendent trois longues tresses jusqu’à la taille. Sa frange lui recouvre un œil. Shimeira a 21 ans, et vit avec sa panthère Luna.
Quelqu’un sonne à la porte. Mais qui cela peut-il bien être ? Elle n’a pas reçu de visite depuis qu’elle a 16 ans, et qu’elle habite à Shelburn.
Lorsqu’elle ouvrit la porte, il n’y avait personne. Un colis traînait sur le paillasson. Elle ne se posa pas de question et l’ouvrit directement. A l’intérieur, un rendez-vous menant toujours à la ville voisine, un anneau en or, et un bâton. Au bout de ce-dernier, un même anneau, emboîté dans un autre. L’anneau le plus grand était relié par des petits éclairs continus. Elle mit l’anneau, prit le bâton à la main ne sachant pas à quoi il servait. Mais à ce moment précis, deux yeux apparurent sur le manche du bâton…


A Ida, Carabin est un pro du tir. Son père l’avait inscrit un an avant sa mort, alors que Carabin n’en avait que cinq. Sa mère a été assassinée par un bandit qui pillait sa voiture. Il est habillé comme les cow-boys, il a les yeux marron. Son arme préférée est le fusil à pompe. Il a 24 ans, et il ne les fait vraiment pas grâce à son charme.

Bon, voilà. Je vous enverrai page par page ! Ca mettra du temps, m'enfin !

*******************************************************

Suite ! 2ème page A4 !

Ce jour-là, Carabin était au FireSquare, le lycée qu’il n’avait jamais quitté. Son défi d’aujourd’hui : pulvériser les cibles ! Tout commença comme prévu ; il abattait les cibles une à une. Lorsqu’il tira sur l’une de ces-dernières, celle-ci tomba au sol laissant une boîte derrière elle. Carabin s’approcha lentement, fusil en main. Arrivé à deux pas d’elle, il fit tournoyer son fusil avec un doigt, avant de le ranger dans son étui. Il prit la boîte à deux mains, et arracha le papier d’un coup. A l’intérieur, un rendez-vous menant à la ville voisine, un anneau en or, et une sacoche où était écrit : « Sacomag ». Il mit l’anneau, jeta un œil à l’intérieur de la sacoche… RIEN ! L’intérieur de la Sacomag était noir. Il plongea la main à l’intérieur, et il sentit une arme. Rien qu’au toucher, il sut que c’était un « Socom HP5 ». Il sortit l’arme, et en profita pour pulvériser quelques cibles (deux, ou trois…ou peut-être quatre). Il mit la sacoche autour de son cou… L’anneau scintilla et la sacoche émit deux yeux étranges…


A Narshe, Shadow a perdu sa fille lors de l’emprise de son village. Depuis ce jour, Shadow ne parle plus et reste très mystérieux. Il s’entraîne chaque jour pour se venger de cet événement.
Ce jour-là, il alla regarder le courrier… une simple lettre. Dessus, il était écrit : « Urgent ». A son regard, il avait l’air plutôt heureux de la recevoir. Il retourna dans sa maison, jetant la lettre sur la table. Il monta à l’étage, sortit une boîte de son armoire, où étaient installés un anneau, deux gants, et le fameux papier du rendez-vous jaune par la vieillesse et la moisissure. Il mit un costume étrange : une armure et un casque tous 2 brillants, étincelants et neufs. Il partit en route… Mais où ? Il avait l’air de savoir où il allait…


Tous quatre partirent alors en direction de la ville voisine, Soma, indiqué sur le rendez-vous.
Après de longues heures de route, tous quatre arrivèrent à Soma, munis de leurs anneaux et leurs objets maintenant fétiches.
Soma était une toute petite ville située dans le Nord de l’Aiddemont, la plus grande montagne du pays. Cette cité n’y comptait pas plus de cinq cents habitants.
Le rendez-vous les amena dans une maison, peut-être la plus grande mais aussi la plus lugubre et sombre. La porte était en bois, rongée par les mites et autres insectes monstrueux. Les fenêtres étaient recouvertes de crasse, et quelques mouches gisaient encore dans les toiles d’araignée des extrémités des lucarnes. Le toit manquait de tuile et la pluie pouvait filtrer à travers l’abri, et pouvait même inonder la demeure. L’un des poteaux de la terrasse de devant était arraché.
Mais maintenant, trois personnes se demandaient si, en ouvrant la porte, ils ne retrouveraient pas le cadavre de Jack l’Eventreur, ou bien si un tueur en série n’allait pas surgir de nul part pour les transformer en rondelles de saucisson !
Les quatre individus marchaient lentement vers la porte. Ces quatre là s’étaient croisés en bas des petits escaliers en marbre moisis. Ils marchaient en file indienne et Shadow était le premier, avançant d’un pas décidé. Les trois autres derrière lui cheminaient les escaliers, en ayant peur que les escaliers s’effondrent sous leurs pieds, les entraînant dans les ténèbres. Mais ils essayaient quand même de cacher leurs peurs. Shadow ouvrit la porte brusquement, et se stoppa net, jetant le bras sur le côté, pour ne pas laisser passer Karter, Shimeira et Carabin. Mais pourquoi ? Et voilà que la balustrade s’affala sur le sol, laissant un nuage de fumée les engloutir dans l’obscurité.

**************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonora
~ Opium ~
~ Opium ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7220
Age : 26
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: Mon Premier Roman (début)   Sam 12 Mar - 21:00

J'ai lu le debut ..... mais pas la fin

C'est po mal !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clad
Ras la coquille ma Face de Piaf
Ras la coquille ma Face de Piaf
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2621
Age : 26
Localisation : Isère
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: Mon Premier Roman (début)   Sam 12 Mar - 21:00

Suite ! 3ème page A4 !

Tous les quatre marchaient vers le fond de la maison. L’intérieur de celle-ci était bien plus lugubre et plus sombre que l’extérieur. La moitié des escaliers était arrachée, et aucun meuble n’était présent. Cependant, on pouvait distinguer une silhouette au fond de la salle… non, deux silhouettes.
Les quatre êtres approchaient des deux apparences, en se filtrant à travers les décombres de la rampe maintenant effondrée. Près de la plus grande silhouette, Shadow fit un signe de la tête.
La plus grande silhouette avait une barbe qui descendait jusqu’à la taille et ses cheveux faisaient de même. Il avait un œil bleu, un œil vert. Il portait une grande robe blanche, et un bâton en bois dans la main. Il avait un anneau à chaque doigt.
La plus petite personne était bizarrement une fille… elle n’avait même pas huit ans. Elle était blonde aux yeux très bleus. Sur le majeur, elle portait un anneau qui scintillait fortement. Elle portait en main un petit bâton, qui faisait sa taille.
Ce fut la plus grande personne qui rompit le silence :

« Bienvenus, chers Maîtres. Je me présente, je m’appelle Strago… On m’appelle The Master. Je suis très vieux, mais très intelligent et beau pour mon âge… enfin, je crois ! Vous êtes ici pour une mission.
- Une mission ?!? s’écria Karter.
- Oui, une mission de la plus haute importance… »

C’était la jeune fille qui venait de parler. Elle avait l’air très mûre.

« En effet, reprit Strago, mon plus grand ami Anderson Richter est devenu fou. Et maintenant, tout ce qu’il veut, c’est devenir le Maître de l’Univers, et mener des batailles pour conquérir toute la planète. Donc, s’il arrive à réunir tous mes anneaux, ou même les votre, ça ne sera plus difficile de les entreprendre… C’est pourquoi je vous demande…
- Qu’est ce que c’est, les anneaux que nous portons à nos doigts. Et les votre, que représentent-ils ? demanda Carabin.
- Vous, vous n’avez qu’un anneau chacun. Moi, j’ai le double de tous les anneaux que vous possédez. Ces anneaux prouvent que vous êtes des Maîtres, et donc, que vous avez tous les privilèges… Sans ces anneaux, vous ne pouvez pas utiliser vos objets… Il existe cinq anneaux originaux, moi, j’ai les doubles. Ils ont des pouvoirs multiples : un pour le Maître d’Armes, il possèdera toutes les armes qu’il souhaite. C’est Carabin qui en bénéficie. Un pour le Maître des cartes, il pourra invoquer des monstres, ou autre chose par le biais des cartes. C’est Karter qui le possède. Un pour le Maître des Invocations, il invoquera des créatures mythiques, des Chimères. C’est Shimeira qui s’en occupera. Un pour le Maître des Illusions, il fera apparaître des illusions devant ses ennemis. C’est Shadow qui l’a. Enfin, un pour le Maître de la Magie, il fait appel à la magie, et c’est ma petite fille préférée Reiko qui en profitera… »

Reiko fit un large sourire, sûrement fière de ce que venait de dire son grand-père… mais dommage qu’elle ne soit sa seule petite fille !

« Mais alors pourquoi vous n’avez pas décidé d’être le Maître du Monde ? Rien ne vous empêche ! constata Karter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CC
On me dit : Oui Chef !
On me dit : Oui Chef !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 72912
Age : 52
Localisation : Essonne - 91
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: Mon Premier Roman (début)   Sam 12 Mar - 21:01

:thumright: Cool, j'attends la suite LOL

_________________

«Il te restera toujours tes rêves pour réinventer le monde que l’on t’a confisqué.»

Yasmina Khadra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clad
Ras la coquille ma Face de Piaf
Ras la coquille ma Face de Piaf
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2621
Age : 26
Localisation : Isère
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: Mon Premier Roman (début)   Sam 12 Mar - 21:01

4ème page A4 !

- Oui, je pourrais, mais j’ai choisis de faire le bien, et non le mal. Je finis donc ma phrase de tout à l’heure : c’est pourquoi je vous demande de stopper Anderson, par la manière douce… ou forte si vous y êtes forcés.
- D’accord. Nous partons quand ? demanda Karter.
- Eh bien, maintenant, rétorqua Reiko. Il y a un bateau qui nous attend à quelques mètres. Vous savez comment utiliser vos objets au moins ?
- Bien sûr, dit Carabin. Enfin, je crois ! »

Tous les cinq partirent en direction du bateau. Soma était une ville bizarre, même la plus bizarre du coin… Sur la route, ils rencontraient des renards à trois queues, des licornes, et même des cerbères. Ils arrivèrent tous les cinq devant le Masters Illusions, le bateau qui leurs servirait à faire leur voyage.

« Bon, avant de lever l’ancre, je voudrais m’assurer que tous les objets fonctionnent bien, annonça Reiko. Tu peux commencer, Karter ? Normalement, tu dois savoir te servir de ton objet, instinctivement… les porteurs d’anneaux sont en quelques sortes des Elus. »

Karter installa une carte dans le Cardisk, et invoqua cette dernière. Une masse de succubes foncèrent droit sur la vallée. Quelques arbres s’arrachèrent du sol et décolèrent. Plusieurs secondes plus tard, ces derniers étaient à terre, encore en feu…

« Ouah ! Puissant ce truc ! s’étonna Karter.
- Ok, à toi, Shadow. »

Shadow mit ses mains en avant, écarta les doigts, et récita quelques incantations égyptiennes… C’est la première fois que les autres Maîtres entendaient Shadow parler… sauf pour Reiko, qui l’avait sûrement déjà entendu parler. Après ces incantations, s’élevait devant nos Maîtres un dragon rouge : il se déroula et grogna si fort, qu’ils en eurent mal aux oreilles… Il cracha une petite flamme. Karter poussa un petit cri. Puis, Reiko reprit :

« Ne t’inquiètes pas, Karter… C’est juste une illusion ! En tout cas Shadow, ça a l’air de marcher pour toi… Bon, à ton tour Shimeira…
- D’accord, reprit cette dernière… »

Shimeira avança de quelques pas, puis fit tournoyer son bâton par-dessus sa tête. Elle ferma alors les yeux, et commença elle aussi à réciter des incantations égyptiennes. Il y eu un grand bruit dans le ciel, puis tous les nuages s’écartèrent sur le passage d’un monstre volant… C’était le dragon de Râ… Il fallait croire que Shimeira avait réussit sa première incantation. Elle caressa le menton de ce dernier, puis lui dit de remonter dans les cieux…

« Bon, pour toi aussi, ça a l’air de marcher ! En plus, tu n’as pas invoqué le monstre le plus faible… Bon, à ton tour Carabin…
- Ok, c’est parti… »

Carabin ouvrit sa Sacomag, ferma les yeux… Quelques minutes plus tard, il sortit un bazooka… Il était fier, mais il ajouta :

« Bon, certes, si on est en guerre, vous aurez le temps de mourir, mais j’essaierais d’aller de plus en plus vite dans mes armes…
- Oui, il vaut mieux ! dit Karter. Mais bon, ton pouvoir est déjà bien ! Bon, maintenant, on est tous passé, c’est à ton tour Reiko…
- Moi, je sais que ça va marcher… mais si vous voulez une démonstration… je vais vous montrer, ce que c’est qu’un vrai Maître…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CC
On me dit : Oui Chef !
On me dit : Oui Chef !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 72912
Age : 52
Localisation : Essonne - 91
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: Mon Premier Roman (début)   Sam 12 Mar - 21:01

Et la suite Clad ???
En panne d'inspiration ???
Pourtant tu as des muses sur le forum pour t'inspirer !!! LOL

_________________

«Il te restera toujours tes rêves pour réinventer le monde que l’on t’a confisqué.»

Yasmina Khadra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore
On me dit : Oui Chef !
On me dit : Oui Chef !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7982
Age : 28
Localisation : Orsay
Date d'inscription : 07/03/2005

MessageSujet: Re: Mon Premier Roman (début)   Sam 12 Mar - 21:02

A moins que ce soit une panne d'ordi étant donné que ça fait un bout de temps qu'on ne l'a pas vu... Confused

_________________


Lilly, moi aussi je t'adore !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lauriane91.bloxode.com/
Eleonora
~ Opium ~
~ Opium ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7220
Age : 26
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: Mon Premier Roman (début)   Sam 12 Mar - 21:02

Ouais c'est bizzare !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clad
Ras la coquille ma Face de Piaf
Ras la coquille ma Face de Piaf
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2621
Age : 26
Localisation : Isère
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: Mon Premier Roman (début)   Sam 12 Mar - 21:03

c'est re-moi ! Désolé, mais avec les cours, c'es dur de venir !

5ème page A4 !

Reiko prit son bâton en main, le pointa vers une torche accrochée au bateau… Du bout de ce dernier, sortit un grand jet de flammes. Cela alluma la torche directement…

« Alors, vous avez vu ? fanfaronna Reiko.
- Oui, et c’est très rapide, rajouta Karter…
- Bon, et bien, tout est en ordre, nous pouvons partir… Nous partons pour Déjuïne…
- Euh, c’est situé où, ça ? demanda naïvement Karter.
- Et bien, à neuf cent kilomètres de là… Ne vous inquiétez pas, le voyage ne va pas être si terrible ! Quelques semaines de trajets ! C’est rien, ça va passer relativement vite… »

Le voyage fut long et pénible, mais les Maîtres arrivèrent enfin à destination… Déjuïne. Une grande ville était à la portée d’eux. Des magasins, un parc d’attractions, des restaurants… Mais ils étaient venus pour sauver la planète.

« Bon, qu’est ce qu’on fait ici, Reiko ? demanda Karter.
- Eh bien, nous devons acheter une mobicarte. Elle nous permettra de voir tous les déplacements d’Anderson, les vôtres, les miens, et de tous les gens. Mon ami a du m’en faire une sur mesure, annonça-t-elle.
- Et bien, allons-y ! s’écria joyeusement Carabin. Au fait, faudrait trouver un nom pour notre groupe… un groupe qui resterait toujours soudé !
- Oui, bonne idée ! dit Reiko. Tu as un nom en tête ?
- Euh… ça m’a tracassé pendant le voyage, et je suis plutôt satisfait de moi. Que diriez-vous de GullWinds ? dit-il en fanfaronnant…
- Mouais, pas mal, dit Reiko. Allons-y pour les GullWinds… »

Les GullWinds partirent alors en direction du Mapa Shop, pour acheter la mobicarte. Ils la marchandèrent, mais sans succès… Reiko explique comment s’en servir…

« Bon, alors voilà comment on s’en sert. Prenez vos cartes, et fixez-la. Le plan du monde apparaîtra. Avec votre index, appuyez dessus pour choisir un endroit. Le plan affichera l’emplacement que vous avez choisi. Vous verrez alors les pas de tous les gens qui s’y trouvent. Si vous cherchez quelqu’un en particulier, appuyez sur le mot Search en bas de la carte. Dîtes le nom de la personne tout fort, et attendez. Le plan affichera alors les déplacements de cette dernière… Vous avez compris ?
- Oui, je pense, dit Karter.
- C’est OK, dit Shimeira sèchement.
- Bon, je pense que tout le monde a compris, alors vous savez ce que vous avez à faire…
- Euh, non. Il faut faire quoi maintenant ? demanda discrètement Carabin.
- Eh bien, cherchez où se trouve Anderson, et vite ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore
On me dit : Oui Chef !
On me dit : Oui Chef !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7982
Age : 28
Localisation : Orsay
Date d'inscription : 07/03/2005

MessageSujet: Re: Mon Premier Roman (début)   Sam 12 Mar - 21:03

Victoire !!!!!! Les kidnapeurs nous l'ont rendu !!!

_________________


Lilly, moi aussi je t'adore !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lauriane91.bloxode.com/
CC
On me dit : Oui Chef !
On me dit : Oui Chef !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 72912
Age : 52
Localisation : Essonne - 91
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: Mon Premier Roman (début)   Sam 12 Mar - 21:03

Alors on atttend la suite...
A ton clavier Clad !!!

_________________

«Il te restera toujours tes rêves pour réinventer le monde que l’on t’a confisqué.»

Yasmina Khadra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petitefourmi
Escalade la Tour Eiffel
Escalade la Tour Eiffel
avatar

Nombre de messages : 446
Localisation : Périgueux (24)
Date d'inscription : 10/04/2005

MessageSujet: Re: Mon Premier Roman (début)   Lun 11 Avr - 17:27

c'est très sympa clad.. travaille ton style et qui sait, envoie le fini à des éditeurs qui seront peut être intéressés ! courage et persévérance !
Tente aussi les concours littéraires pour jeunes ! bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://muzzik.over-blog.com/
Aurore
On me dit : Oui Chef !
On me dit : Oui Chef !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7982
Age : 28
Localisation : Orsay
Date d'inscription : 07/03/2005

MessageSujet: Re: Mon Premier Roman (début)   Lun 11 Avr - 22:19

Oui, et d'ailleur Lillyblue a tout lu. Elle veut que tu continues à en mettre car elle aime vraiment.

_________________


Lilly, moi aussi je t'adore !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lauriane91.bloxode.com/
Clad
Ras la coquille ma Face de Piaf
Ras la coquille ma Face de Piaf
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2621
Age : 26
Localisation : Isère
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: Mon Premier Roman (début)   Mer 13 Avr - 19:27

Ca me fait chaud au coeur ce que vous me dîtes là ! Ben, au fait, j'avais dans l'idée de faire plusieurs métiers :

Instituteur à plein temps
Ecrivain (bien sur, l'art de la plume viendra en venant ! Razz )
Dessinateur (chez moi, tranquille, quand j'aurais rien d'autres à faire !)

Pour ce qui est d'y publier, ben, j'attends que ma plume s'embellisse et que je finisse les histoires ! Razz

Merci beaucoup, je m'y remets de suite... ! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clad
Ras la coquille ma Face de Piaf
Ras la coquille ma Face de Piaf
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2621
Age : 26
Localisation : Isère
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: Mon Premier Roman (début)   Mer 13 Avr - 19:32

Tous les quatre se mirent à chercher où se trouvait Anderson, sauf Shadow, qui lui, le savait déjà…

« Il se trouve au Nord de cette ville miteuse, je suppose… annonça Shadow, adossé à un mur.
- C’est exact, dit Karter, épaté. Comment le sais-tu ? »

Shadow ne répondit pas… Comment savait-il ? Pourquoi ne répondait-il pas ? Toutes ces questions étaient dans tous les esprits…

« Bon, dépêchons-nous avant qu’il ne soit trop tard… reprit Reiko.
- Je suis d’accord, dit Carabin. »

Les GullWinds partirent en courant à l’autre bout de la ville… Lorsqu’ils y arrivèrent, un petit imprévu s’opposait à eux…
Cinq grands hommes habillés de toges étaient devant eux, têtes baissées, les mains priantes.

« Qui êtes-vous ? demanda l’homme du milieu.
- Nous sommes les GullWinds, dit Reiko… Et vous, qui êtes-vous ?
- Nous sommes les FireShoot… Mr Anderson nous envoie. Il a parlé des GullWinds justement.
- Impossible ! J’ai trouvé ce nom juste avant d’aller au Mapa Shop ! s’écria Carabin. Comment aurait-il pu savoir ?
- Mr Anderson voit tout ! Sur cette parole, je vous laisse avec mon compagnon Balthazar, le dragon du feu… Avec les WaterFrog, l’autre gang, nous avons abattus beaucoup de Maîtres déjà. Si je compte bien, ça en fait… vingt-quatre. Tiens, Reiko, Shadow, vous deux, on a jamais réussit à vous abattre, mais ça ne saurait tarder… »

Puis, les FireShoot disparurent, laissant place à un nuage de fumée. Shadow écarta ses deux bras, puis les rabattirent en direction du nuage de vapeur. Une grande tornade engloutis la fumée. Une fois la tornade partie, un grand dragon se tenait devant eux… C’était Balthazar.

« Balthazar… dit Reiko. C’est l’un des dragons les plus puissants ! Shimeira, pour pouvoir utiliser cette créature si on la bat, tu devras la capturer… Mais il faut faire vite !
- Cette créature est un dragon de feu. Donc, si vous comprenez bien, il faut l’attaquer avec de l’eau, dit Shadow. »

C’était la deuxième fois que Shadow ouvrait la bouche, pour parler en français ! Encore pour aider les GullWinds…
La bataille était lancée. Le dragon fit jaillir un grand jet de flammes à côté d’eux. Tous les quatre sautèrent d’un coup sur les côtés. Chacun son tour, les GullWinds devaient attaquer. C’était le tour de Shadow. Il fit sortir Leviathan du sol. De l’eau coulait à flots lorsque ce dernier était entier en dehors de la terre. Une seule petite faille : Karter se protégea la tête depuis qu’il avait vu de l’eau tomber vers lui… Mais il ne sentit rien : c’était une illusion. Balthazar eut peur et se recula en grognant. Ce tour-ci, c’était à Karter. Il piocha une carte et la plaça dans le Cardisk. Il appuya sur le bouton vert, de mise en marche. La carte se concrétisa en laissant apparaître un homme, vêtu d’une combinaison bleue, et d’une arme. Lorsque Karter ordonna à l’homme d’attaquer le dragon, il pointa son arme, et un puissant jaillissement d’eau sortit de cette dernière et le dragon tomba à terre. Il se releva difficilement, puis cracha, comme un lance-flammes aurait pu le faire, du feu. Shadow s’interposa devant ce jaillissement entraînant une barrière.

Voilà... ;)

*************************************************************

« Héhéhé. A toi de jouer Reiko ! dit Shadow.
- Je suis d’accord ! »

Reiko ferma les yeux, puis pointa son bâton vers le dragon d’eau, et dit :

« Matérialisation ! »

Le dragon devint un vrai dragon d’eau. Il était disposé de manière à ce que le dragon de feu ne puisse pas se défendre, c'est-à-dire, derrière Balthazar. Il cracha un fort jet d’eau sur le crâne de ce dernier. Balthazar ne pouvait plus rien faire. Il s'aplatit à terre, en laissant derrière lui un nuage de poussière et de feu.

« Voilà qui est fait… Nous pouvons partir maintenant, annonça Reiko d’un air satisfait.
- Que faisons-nous ? Anderson a du s’éloigner depuis tout à l’heure… remarqua Karter.
- Tu as raison. Dépêchons-nous de le chercher sur la carte ! »

Encore une fois, Carabin, Shimeira et Karter se mirent à chercher sur leur mobicarte, Anderson. Cette fois-ci, ils ne le trouvèrent pas…

« Comment se fait-il qu’on ne le trouve pas Reiko, demanda naïvement Carabin.
- Eh bien, il n’y a qu’une seule solution… Mais je sais comment le retrouver ! Venez avec moi ! dit-elle.

Les quatre Maîtres suivirent Reiko, qui elle, avait bien l’air de savoir où elle allait… Ils arrivèrent devant un grand château, presque neuf. Il contenait deux tours, un donjon, et une grande pièce centrale. Ils entrèrent dans le château…

« Pouah ! Ca semblait être plus beau de l’extérieur ! se plaint Karter.
- Oh, ne commence pas à rechigner ! rétorqua Shimeira. Ca sent juste le moisi.
- Ne commencez pas, tous les deux, dit Reiko. Nous allons monter les escaliers, en espérant ne pas tomber à travers… Je rigole ! Ne faîtes pas cette tête-là. »

Reiko monta en courant les escaliers. Carabin et Karter, eux, préféraient y aller prudemment, en s’accrochant à la balustrade. Ils arrivèrent tous les cinq devant une porte, rongée par les rongeurs du coin. Elle n’avait même plus de poignée.
Reiko pointa du doigt la poignée. La porte tomba en un clin d’œil. Reiko s’affirmait de plus en plus devant les Maîtres, qui eux, restaient abasourdis. Ils entrèrent dans une petite salle. Au fond de cette salle bourdonnante de mouches, et d’insectes se tenait une personne. Un homme… ou peut-être une femme. Difficile de distinguer cette silhouette dans le noir, malgré l’illumination de la lune. Elle semblait petite… ou grande. Enfin, vue d’ici, impossible de la décrire ! Les GullWinds avancèrent. Shadow fit apparaître de la lumière sur… l’homme. Cette fois-ci, c’était sur, c’était un homme. Il était grand, avait les cheveux gris, enfin, le peu qu'il lui restait ! Il était chauve, portait des lunettes, et une blouse de médecin.

C'en est assez ? Ca fait longtemps que je n'en fait plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore
On me dit : Oui Chef !
On me dit : Oui Chef !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7982
Age : 28
Localisation : Orsay
Date d'inscription : 07/03/2005

MessageSujet: Re: Mon Premier Roman (début)   Jeu 14 Avr - 22:30

Il faut que je donne ça à Lillyblue. Elle va être contente !

_________________


Lilly, moi aussi je t'adore !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lauriane91.bloxode.com/
Lillyblue
Boit quand elle a soif
Boit quand elle a soif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4693
Age : 26
Localisation : Les Ulis (91)
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: Mon Premier Roman (début)   Sam 14 Mai - 1:17

Aurore a écrit:
Il faut que je donne ça à Lillyblue. Elle va être contente !
Plus la peine, j'ai pas encore eu le temps de lire la suite, mais je promets de le faire très rapidement, car le début m'a passionné...
lapin lapin lapin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pouzizotie.actifforum.com
Clad
Ras la coquille ma Face de Piaf
Ras la coquille ma Face de Piaf
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2621
Age : 26
Localisation : Isère
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: Mon Premier Roman (début)   Sam 14 Mai - 22:16

« Bonjour Professeur Heinstyne, dit Reiko.
- Tiens, bonjour Reiko, répondit-il. Ca fait un bail qu’on ne t’a pas vu.
- C’est vrai. Nous venons chercher un renseignement. Nous voulons savoir où se trouve Anderson Richter.
- Attends. Laisse-moi chercher deux minutes… »

Il bidouilla son ordinateur portable quelques instants. Sur l’écran, un plan. On voyait les pas de toutes les personnes du monde. Mais aucune trace de Anderson. Mais où était-il passé ? Aucune trace de lui sur la mobicarte, ni sur l’ordinateur du plus grand chercheur de Déjuïne.

« C’est bien ce que je pensais… Nos cartes et celle de ton ordinateur ne font que les traces de pas, c’est bien ça ?
- Oui, c’est exact. Où veux-tu en venir ? demanda le professeur.
- Réfléchis une seconde Albert ! Ca signifie donc que M. Richter ne marche plus ! Il est soit dans un avion, soit dans un train, soit dans un bus ! N’importe où tant qu’il ne marche pas ! dit Reiko.
- Mais oui ! Tu as sans doute raison ! Je vais tenter de vous fabriquer une carte qui indiquera les déplacements aussi par transports. Revenez demain. Je pense qu’elle sera prête.
- D’accord. Merci professeur Heinstyne. »

Les cinq Maîtres commencèrent à se mettre en route pour l’hôtel quand…

« J’ai une surprise pour vous, reprit-il d’un air démoniaque. »

Il sortit deux fioles de sa poche, puis les jeta par terre. Lorsqu’elles explosèrent, des monstres se formèrent à côté de lui.

« Arriverez-vous à nous battre ? C’est impossible ! J’ai mit plusieurs semaines à fabriquer tous les monstres que vous rencontrerez… Nous avons tout prévu, votre avenir, votre fin… Je peux juste vous dire qu’à la fin de ce combat, vous aurez perdu…
- Pourquoi nous barrer la route professeur ? demanda Reiko, déçue de lui.
- Je dois renforcer ma réputation. Imaginez si j’abats les GullWinds, je serai…
- QUOI ? Comment connaissez-vous notre nom de groupe ? demanda précipitamment Carabin.
- Je vous l’ai déjà dit : je connais votre avenir, votre passé, grâce à cet anneau, que j’ai crée moi-même…
- Mais c’est impossible ! Il n’existe que cinq véritables anneaux, et cinq faux !
- Mais celui-ci, c’est moi qui l’ai crée. Je peux même fabriquer le triple de vos anneaux… Professeur Heinstyne peut tout faire. Assez discuté, place à votre défaite ! »

La véritable bataille commença. Le professeur attaqua en premier : il fit une attaque surpuissante qui laissa les Maîtres presque KO. Tous furent étonnés de la puissance de ce vieillard. Les monstres attaquèrent ensuite. Ils n’avaient que la finition à faire. Les Maîtres tombèrent dans une sorte d’évanouissement, de coma.

Reiko se réveilla quelques heures plus tard. Chacun était dans une prison différente.

« Eh ! Debout ! chuchota-t-elle. Vite, on n’a plus beaucoup de temps ! »

En l’entendant, les trois autres Maîtres se réveillèrent…

« Qui est réveillé ? dit-elle.
- Moi, dit Karter.
- Moi aussi, dit Carabin.
- Je suis réveillé aussi, ajouta Shadow.
- Shimeira, tu es réveillée ? Shimeira ? Elle n’est pas avec nous ?
- Ca en a tout l’air, dit Carabin.
- Mais où est-elle passée ? rajouta-t-elle. Pour la retrouver, un seul moyen : d’abord sortir de ce trou !
- Facile ! Utilisons la magie ! Vas-y Reiko, toi seule peux faire appel à la magie…
- Un seul problème : nous ne portons plus nos anneaux. Pas d’anneau, pas de magie !
- Mais comment allons-nous faire ? » paniqua Karter.

Soudain, ils entendirent du bruit vers les prisons. Ils pouvaient apercevoir leur affaires survoler toute la pièce. D’un coup, apparu un homme en armure…

« Prenez ça ! dit-il.
- Qui es-tu ? demanda Reiko.
- Je suis… ni ton ennemi, ni ton ami. Je suis neutre. Il faut se méfier de moi. Aujourd’hui, je vous aide, mais peut-être que demain, vous aurez la tête tranchée par mon sabre, ou serez pendus par les pieds. Faites attention ! Appelez-moi juste le Ninja. »

Un garde approchait à cause du bruit que faisaient les Maîtres et le Ninja. Le héros s’en retourna et courut vers le garde. Il sortit son sabre. C’est tout ce que Reiko avait regardé du moins. Elle entendit un coup de sabre, puis un petit cri du garde. Elle entendit ensuite quelque chose rouler sur le sol. Peut-être la tête du surveillant ? Non, heureusement. C’était les anneaux qui étaient tombés de la poche du Ninja. Il retourna vers les GullWinds et leur rendit à chacun les anneaux, et ouvrit les cages avec son sabre. Il se remit en invisible et fit quelques saltos pour repartir de là où il était venu.

« Maintenant, allons sauver Shimeira, proposa Karter.
- Nous le savons. Tu as peur qu’il lui arrive quelque chose ?
- Et bien oui… Le clan GullWinds ne serait plus ce qu’il est si elle n’était pas là.
- Tu as raison. Allons-y ! ».

Le garde qu’ils avaient entendu crier n’était pas mort : il était accroché au mur avec une lance. Il avait une fléchette paralysante sur la poitrine…

Ils parcoururent toutes les salles du château, une à une, sans trouver Shimeira. Ils se trouvèrent devant la dernière salle avec une porte raisonnable, plutôt bien entretenue. A travers la serrure, et le dessous de la porte, ils sentirent une odeur de fumée nauséabonde. Ils enfoncèrent la porte… Shimeira se trouvait là, devant eux. Elle était accrochée à un poteau. Elle avait l’air endormie. A ses pieds, traînaient quelques brindilles, et du papier journal. Mais pourquoi ? Un homme apparut soudain. Il était grand, brun, portait des lunettes, et un smoking.

« Bienvenus dans la FireRoom. Vous allez assister à la mort de votre amie. Son âme va se consumer, brûler, enfin, choisissez l’expression…
- Qui êtes-vous ? demanda Karter. Et qui vous a permit de toucher à elle ?
- Ah oui, excusez mon impolitesse, j’ai oublié de me présenter. Je m’appelle Anderson Richter.
- Anderson Richter ? »

L’homme qu’ils cherchaient depuis le début était là, devant eux…

« N’essayez pas de la défendre : une barrière magique est placée autour d’elle. Vous ne pouvez donc pas utiliser vos anneaux ici ! dit Anderson. Mais vous pouvez toujours la sauver !
- Mais comment ? demanda Carabin.
- C’est très simple. Aujourd’hui, quelqu’un doit mourir. Maintenant, à vous de savoir qui ! Si vous voulez la sauver, quelqu’un doit prendre sa place sur le bûcher… Je suis si diabolique !
- Mais pourquoi quelqu’un doit mourir aujourd’hui ?
- Tout simplement : lorsque vous vous faîtes battre par quelqu’un, un des GullWinds doit payer ses fautes. Aujourd’hui, c’est peut-être le tour de Shimeira… Alors ? Quelqu’un va-t-il avoir le courage de prendre sa place ? De mourir ? Je vous laisse une minute pour choisir… Après ce temps, j’allumerais le feu pour que son âme se consume…

Les GullWinds étaient perdu. Ils savaient que quelqu’un serait perdu pour toujours dans les ténèbres ; mais il ne savait toujours pas qui… Ils réfléchissaient à qui était le plus faible, mais tous étaient aussi forts. Difficile de choisir dans ces moments là.

« Le temps est passé, personne ne se propose ? Tant pis. »

Il alluma une allumette et la dirigea vers le papier journal et les brindilles. Shimeira allait devenir une torche humaine dans la seconde qui allait suivre…
On vit une ombre passer à la vitesse de la lumière. Shimeira était sauvée, mais qui avait prit sa place ?


* sustence, sustence ! *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clad
Ras la coquille ma Face de Piaf
Ras la coquille ma Face de Piaf
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2621
Age : 26
Localisation : Isère
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: Mon Premier Roman (début)   Mar 21 Juin - 0:10

Et je vous ai laissé patienter tout ce temps là mais quel égoiste je fais !!

Je vous met la suite :

« Je vois… Shadow s’est sacrifié pour voir Shimeira rester en vie. Vous venez de perdre un membre capital.
- NON ! Ce n’est pas possible ! Mon père est mort ! dit Reiko.
- C’était donc ton père… Hum… Sorry ! »

Il fit un large sourire… Reiko courut vers son père en pleurant. Il n’avait aucune séquelle, mais pourtant, il n’avait plus d’âme. Il ne respirait plus : il était mort.

« Tu ferais mieux de partir si tu ne veux pas te recevoir une raclée, dit Carabin.
- D’accord, après tout, je n’ai fait que mon devoir ! »

Il ria et sauta par la fenêtre ; dommage qu’un Ptéranodon le rattrapa au vol et s’envola au loin... Karter sortit son téléphone portable, et appela Strago, The Master.

« Allô Strago ? C’est Karter au téléphone… le père de Reiko vient de mourir… Shimeira était sur le bûcher et il a prit sa place… Son âme s’est alors consumée.
- Le père de Reiko tu dis ? Passe-la moi, veux-tu ?
- D’accord. Reiko, Strago veut te parler. »

Elle approcha du téléphone en pleurant et dit d’une voix tremblante :

« Allô ?
- Reiko ? Il faut que je t’avoue quelque chose… Hum… Shadow n’est pas réel…
- Pardon ? Tu veux dire que mon père n’existait pas ?
- Si, il existait, mais ce n’était qu’une illusion, et c’est moi qui l’ai crée…
- Et moi alors, comme je suis sa fille, je suis aussi une illusion ?
- Non, ton père s’est marié avec ta mère et tu es née. C’est ta mère qui t’a mise au monde, et elle, elle est réelle. Donc, toi aussi tu es réelle.
- Mais pourquoi tu ne me l’as pas dit avant ?
- Je ne savais pas si tu m’en voudrais…
- Mais bien sûr que non ! Tu es mon grand-père, je ne t’en voudrais jam... »

La connexion téléphonique fut coupée : le téléphone n’avait plus de batteries… Reiko sécha ses larmes et se releva…

« Je vais te venger, papa. Allons retrouver ce monstre ! »

Reiko prit l’anneau de Shadow et l’enfila à son doigt : elle avait maintenant deux anneaux en sa possession.
Et voilà que les GullWinds repartaient à la recherche de Anderson, qui s’était enfuit à l’instant même. Le seul problème, c’est qu’ils étaient encore dans la même pièce, des flammes luisantes autour. A cause de la barrière magique, ils ne pouvaient même plus faire appel à la magie. Ils étaient bloqués dans le donjon. S’ils voulaient sortir, c’était par la fenêtre, mais ils étaient haut, très haut.
Mais soudain, à travers la fenêtre, Carabin remarqua une sorte de vaisseau, d’avion. Sur l’aile droite était inscrit Epoch. Les GullWinds, chacun leur tour, sautèrent dans l’Epoch. C’était un vaisseau surpuissant, blindé, et rapide. Shimeira chercha sur la carte les traces de Anderson. Malheureusement, il devait encore être sur son Ptéranodon. Ils retournèrent tous les quatre à Soma, la ville où résidait The Master. Ils arrivèrent devant lui…

« Reiko, je suis désolée de ne pas t’avoir prévenue avant. 
- Ce n’est pas grave. Tout est de ma faute… Si je n’était pas partie voir le Professeur Heinstyne, rien de tout ça ne serait arrivé…
- Je préfère ne plus parler de ça. Maintenant, nous allons le venger, et abattre une fois pour toute Anderson… Sinon, rien d’anormal à me raconter ?
- Si, nous avons le Ninja, dit Karter. C’est lui qui nous a aidé à sauver Shimeira, et à nous libérer de la prison.
- Vous dîtes le Ninja ? Ce n’est pas croyable… Il serait revenu ? Lui ?
- Qui est-ce ? demanda Carabin.
- Il y a deux ans, lorsque Shadow effectuait sa dix-septième mission… L’ennemi à abattre était… le Ninja. Ils ont donc démarré la bataille finale, comme il l’appelait. Shadow en sortit vivant, mais le Ninja a explosé avec le paquebot qui les transportait… Il doit pourtant être mort ! Et vous dîtes qu’il vous a aidés ? Il n’en voulait donc pas à Shadow ? C’est vraiment incroyable…
- Il est donc avec nous, déduit Carabin.
- Ce n’est pas sûr ! Tu as entendu ce qu’il a dit ? Je cite : « Je suis… ni ton ennemi, ni ton ami. Je suis neutre. Il faut se méfier de moi. Aujourd’hui, je vous aide, mais peut-être que demain, vous aurez la tête tranchée par mon sabre, ou serez pendus par les pieds. Faites attention ! ». Alors ? Penses-tu vraiment qu’il est avec nous ? dit Reiko.
- Oui, elle a raison, conclut Karter.
- Maintenant, reste à savoir pour qui il travaille… Mais ce n’est pas la priorité ! D’abord retrouvez Anderson. »

Son ordinateur émit un petit signal sonore. Il afficha, sans que personne ne lui demande, la mobicarte.

« Le voilà ! Il a remit les pieds au sol. Il se trouve dans cette maison ! Mais reste à savoir à quel étage !
- Parce qu’il y a plusieurs étages dans cette maison ? demanda Karter.
- Bien sûr ! Il en possède trois : le sous-sol, le rez-de-chaussée, et un étage supérieur, mais vu de dehors, on ne pourrait pas deviner. Faisons des équipes de deux personnes. J’ai oublié de vous dire, vous pouvez combiner vos attaques. Comme Shadow et Reiko lors du combat avec Balthazar. Shadow a fait apparaître un dragon d’eau, et Reiko l’a matérialisé.
- Stop, comment savez-vous ?
- C’est très simple, lorsque vous faîtes un combo, le combat s’affiche sur mon écran. C’est le seul combat auquel j’ai pu assister. Maintenant, à vous de répartir les équipes. Moi, je garderais cet étage. »

Les équipes étaient formées comme ceci : Karter-Carabin / Reiko-Shimeira. Reiko et Shimeira étaient parties au sous-sol, tandis que Carabin et Karter était à l’étage…

Au premier étage…

« Apparemment, il n’y a rien… dit Carabin.
- Ouais, sûrement, mais cherchons quand même. »

Le placard bougea un peu, puis de nouveau. Etait-ce un piège ? Carabin et Karter allait le savoir bientôt, puisqu’ils s’approchaient lentement de l’armoire. Carabin sortit une arme : le fusil à pompe, son arme préférée. Il se mit face à la penderie, ordonnant à Karter d’ouvrir l’armoire brusquement. C’est ce qu’il fit. A l’intérieur, il n’y avait rien. Enfin, on ne voyait rien. A moins qu’une personne était tapie dans l’ombre… Le hic, c’est que ce n’était pas une personne : c’était une grenouille, ou du moins un crapaud. Ce dernier sortit de l’armoire. Carabin le pointa de son fusil…

« Ne me tuez pas ! Ne me tuez pas !
- QUOI ? Une grenouille qui parle ? dit Karter.
- Qui es-tu ? poursuivit Carabin.
- Je suis Frog, le chef des WaterFrog. Je travaille pour M. Richter. Je suis ici pour tenter de vous… »

Il s’arrêta sur cette parole : il se transforma en véritable humain.

« TUER ! reprit-il enfin. Aujourd’hui, je suis seul, mais c’est pour mieux savourer ma victoire… BATTLE ! »

Encore une fois, il fallait se battre et vaincre Frog. S’ils échouaient, ils savaient qu’un membre des GullWinds allait payer ses fautes. Mais tant pis, sur ce combat, ils devaient tout donner, toute la force qu’ils avaient réussit à puiser jusque là. Et ce n’était sûrement pas la dernière bataille…
Carabin engagea le premier, il tira un coup de fusil sur Frog. Ce dernier ne fut presque pas touché. Karter continua et sortit la carte d’Ifrit, le démon du feu. Aucun effet. Frog attaqua avec une attaque d’eau. Ca eut pas mal d’effet sur les hommes des GullWinds…
A l’intérieur de la maison, on pouvait maintenant sentir des gouttes d’eau : la pluie commençait à venir : tout le monde était mouillé maintenant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore
On me dit : Oui Chef !
On me dit : Oui Chef !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7982
Age : 28
Localisation : Orsay
Date d'inscription : 07/03/2005

MessageSujet: Re: Mon Premier Roman (début)   Mar 21 Juin - 10:45

(Et m***** Lilly va encore me squoiter mon ordi pour lire l'histoire... OO oksors )

_________________


Lilly, moi aussi je t'adore !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lauriane91.bloxode.com/
Clad
Ras la coquille ma Face de Piaf
Ras la coquille ma Face de Piaf
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2621
Age : 26
Localisation : Isère
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: Mon Premier Roman (début)   Mar 21 Juin - 16:55

lol! ! Pourquoi elle a plus de PC au fait ? :diable:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore
On me dit : Oui Chef !
On me dit : Oui Chef !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7982
Age : 28
Localisation : Orsay
Date d'inscription : 07/03/2005

MessageSujet: Re: Mon Premier Roman (début)   Mar 21 Juin - 18:05

Tu ne t'en étais pas rendu compte qu'elle ne venait plus ? :ange: elle va être contente roi Nan, son ordi a décidé de ne plus démarrer. Un de ses anciens voisins lui a pris il y a quelques jours pour le reformater, et il faut le temps qu'il le ramène.

_________________


Lilly, moi aussi je t'adore !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lauriane91.bloxode.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon Premier Roman (début)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon Premier Roman (début)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mon Premier Roman (début)
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana
» Le discours du premier ministre J E Alexis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaïsa :: Ce qu'on aime... :: Vos Loisirs et Passions en tout genre :: Vos créations-
Sauter vers: